Skip to content

Bible Parser 2015 : v.722

by areopage on avril 8th, 2016

1

La version 722 de Bible Parser 2015 vient de sortir, et dans la lignée de la précédente, elle apporte quelques fonctionnalités supplémentaires dédiées à l’analyse sémantique. Vous trouverez aussi une nouvelle version biblique, avec l’aimable autorisation de son éditeur, ainsi qu’un nouveau dictionnaire (Jastrow, en cours).

1. Fonctionnalités de recherche

  • Recherche lemmatique

Depuis la Barre de Lancement Rapide, et pour le grec, saisissez un mot précédé de + pour lancer une recherche lemmatique (toutes les formes). Ex. +yuxh (ψυχή)

6

  • Recherche des dérivés

Si vous souhaitez chercher ce mot ainsi que tous ses dérivés, il suffit faire précéder votre mot d’un astérisque * : ex. *yuxh et *morfh

7 8

Tous les dérivés connus de BP sont cherchés. Notez qu’il peut y avoir plus de dérivés connus de BP que de formes effectivement présentes dans le corpus. Vous apprécierez sans doute le fait que l’outil accepte aussi bien les formes nominales que fléchies (tant pour la recherche lemmatique que celle des dérivés). Ainsi, si vous saisissez *gamizontai, vous obtientrez :

9

Aucun dérivé n’a été trouvé en l’occurrence : dans ce cas, une recherche lemmatique simple est lancée.

Cette recherche des dérivés est disponible depuis le menu contextuel, où elle a été améliorée. Le rendu (colorisation) des résultats a aussi été significativement amélioré (même s’il reste encore quelques rares cas où un résultat ne sera pas mis en surbrillance).

10

Méfiez vous des termes où εκ-, ανα-, κατα-, προσ-, επι-, etc.  entrent en composition : la liste des dérivés peut être impressionnante, et nécessiter trop de ressources système. Dans ce cas, privilégiez Request Builder.

  • Recherche exacte

La recherche exacte a été étendue à toutes les recherches. Il vous suffit de saisir votre recherche entre guillemets, ex. « parole de Dieu » ou « zwhn aiwnion » pour lancer une recherche sur une séquence exactement.

12 11

Notez que cette mise en guillemets est équivalent à terminer un mot par un astérisque, ex. parole de Dieu*. Pour éviter toute ambiguïté, l’outil vous indique d’ailleurs soit « Recherche : Séquence exacte », soit « Recherche : Tous les mots ».

13

Petit détail à noter : désormais vous pouvez, après une recherche, cliquer droit sur le bouton « Informations contextuelles » pour afficher la liste des résultats :

23 24

2. Analyse sémantique

Un nouvel outil permet de découvrir les synonymes d’un terme en hébreu biblique. La méthode est indirecte car il n’existe pas de base dédiée (l’ouvrage de Girlerstone -disponible dans les références encyclopédiques en mode textuel : Nouveau > Références anglaises ; ou dans la Bibliothèque en PDF – sera prochainement intégré dynamiquement ; il est toutefois limité). Bible Parser consulte les équivalents grecs du terme en question, puis les équivalents hébreux de ces termes grecs. Et ça marche plutôt pas mal !

1 3 14

Les trois premières séries sont affichées dans le pavé principal. Pour accéder au détail, cliquez sur ++

La v.722 introduit une nouvelle fonctionnalité pour les champs sémantiques. Là-encore la méthode est passablement artificielle : BP adapte à l’hébreu biblique les catégories du Louw-Nida (fait pour le grec). En général cela fonctionne pas mal : vous découvrirez nombre de termes apparentés. La définition fournie au survol est succincte : ne vous fiez pas forcément à ce sens, en pensant qu’il est unique… Quoi qu’il en soit cet outil vous permet d’explorer les termes d’un même concept ; pour autant, certaines catégories du LN ne trouvent pas d’équivalent en hébreu.

4 5

On touche cependant aux limites de l’outil dès qu’il s’agit d’un nom propre, puisque BP liste tous les noms propres (ce qui prend quand même quelques secondes) :

15

Cet aspect sera sans doute optimisé dans la v.723.

En l’état, l’outil indique tous les mots dépendant du premier champ sémantique repéré. Lister tous les champs serait un peu long, et peu utile puisque les recherches sémantiques doivent plutôt passer par Request Builder. Comme d’habitude, un clic vous permet de lancer la définition d’un terme de votre choix.

Autre nouveauté et non des moindres, le Jastrow, Dictionary Of The Targumim, Talmud Bavli, Talmud Yerushalmi And Midrashic Literature fait son apparition.

2

Il est pour l’instant incomplet (aleph uniquement). Un second post de la même version 722 viendra compléter l’ouvrage, d’ici quelques jours.

Non des moindres non plus, l’implémentation des Dictionnaires pour l’hébreu biblique. Saisissez votre mot dans le sens naturel du français : ex. ‘émounah : A M W N H suivi d’un espace ou Entrée.

17

L’outil recherche le ou les approchants vocalisés les plus proche, et il suffit alors de cliquer.

18

Les définitions sont simples, et incluent les dérivés quand il y en a :

19 20

Vous pouvez, comme pour le grec, indiquer une forme fléchie plutôt que nominale (ex. ויאמר, rédigé : W Y A M R) :

21

Évidemment, cet outil vous propose le dictionnaire de BP, mais aussi d’autres références (qui s’enrichiront au fur et à mesure), comme le Brown-Driver-Briggs :

22

3. Encyclopédies bibliques

25

Ce nouvel encart vous donne accès à un encart qui vous deviendra sûrement familier, tant il est utile et simple d’utilisation : les Encyclopédies bibliques.

26

Les principales références ont été implémentées : Westphal, Dictionnaire Encyclopédique de la Bible (2 vol.) – Calmet, Encyclopédie Théologique – Bost, Dictionnaire de la Bible – International Standard Bible Encyclopedia ISBEMcClintock & Strong, Cyclopedia of Biblical, Theological and Ecclesiastical Literature – The Catholic EncyclopediaWatson, Biblical and Theological Dictionary – Kitto, A Popular Cyclopedia of Biblical Literature – Hastings Dictionary of the Bible HDB – Hastings Dictionary of the Apostolic Church DAC – Hastings Dictionary of Christ and the Gospels DCGFausset Bible Dictionary – Smith Bible Dictionary – Easton Bible Dictionary

D’autres suivront.

27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37

Vous serez sans aucun surpris par l’immense richesse, et la bonne qualité de ces références. Leur utilité est décuplée par l’outil de suggestion, et la rapidité d’accès.

4. Request Builder

Cet outil discret est relativement puissant. Jusqu’à présent cependant, il ne permettait des recherches, pour le grec, qu’à partir des lemmes présents dans le NT – ce qui était fort handicapant. De surcroît il ne faisait pas de suggestion, et il fallait saisir le mot exactement, à sa forme nominale. Tout cela a été repensé pour plus de simplicité.

  • forme nominale ou fléchie

38

Non seulement l’outil trouve votre mot, mais il en donne aussi l’analyse morphologique.

  • suggestions

39  40 41 42 43

Vous ne pourrez donc plus passer à côté d’un terme, et ainsi vous pourrez multiplier les combinaisons à loisir.

  • colorisation

Fonctionnalité inédite parmi les logiciels bibliques, cet outil permet de visualiser le texte original en regard avec le texte français, en mode quasi interlinéaire. Dans certains cas les résultats peuvent surprendre. Je profite de l’occasion pour signaler un cas curieux. Dans le module Louis Segond avec numéros Strong (LGS), si vous cherchez les mots bouche (פה) et embrasser (נשק), vous obtiendrez ceci :

44

Le premier résultat « obéira à tes ordres » n’est pas une erreur de colorisation : c’est simplement que la version Louis Segond traduit ici moins littéralement, en tentant de rendre l’expression un peu difficile (différents sens ont été proposés) : וְעַל פִּיךָ יִשַּׁק כָּל עַמִּי , littéralement : et ton mon peuple embrassera ta bouche. (Chouraqui : et tout mon peuple baisera ta bouche)

5. Root Parser

Cet outil passe d’environ 40 000 lemmes connus à 130 000.

45

6. Options

Plus anecdotique, Bible Parser vous permet désormais de choisir précisément ce que vous souhaitez afficher dans l’Exégèse et les Commentaires. De quoi le rendre beaucoup, beaucoup plus rapide si certaines fonctionnalités ne vous intéressent pas. Vous constaterez à l’occasion que BP propose en fait 65 commentaires différents.

46 47 48

Pas de panique si vous changez d’avis et souhaitez revenir à la liste nominale, un encart permet de le faire très simplement.

7. Version biblique

Une nouvelle version, en catalan, fait son apparition. L’éditeur m’a généreusement permis de l’intégrer, sans frais, à Bible Parser :

49 50

Elle comporte AT + NT + Deutérocanoniques, et est dotée de toutes les fonctionnalités de recherches habituelles.

8. Mises à jour

A noter, une version globale de mise à jour, de la v.702 à 721 a été mise en ligne (>800 Mo). Si vous souhaitez faire le point, rendez-vous ici.

En bref

Cette version fournit de nombreuses fonctionnalités, spécialement pour le grec. Prenez l’habitude d’utiliser les raccourcis « + » ou « * » pour les recherches lemmatiques/exactes : vous gagnerez significativement du temps pour retrouver un passage. Il vous suffira de l’écrire comme vous vous en rappelez, fléchi ou non. Avec les Dictionnaires, trouver un mot est désormais un jeu d’enfant (la recherche depuis le français vers l’hébreu ou le grec ne tardera pas à faire son apparition ; un peu comme dans Nouveau > Dictionnaires et le filtre f: ; mais en plus efficace, et en incluant d’autres outils, comme le Bailly). Refondu et simplifié, l’accès aux lemmes depuis Request simplifiera également grandement les recherches. De même les Encyclopédies bibliques sont plus que jamais à portée de mains. Autrement dit, Bible Parser honore de plus en plus son adage : la Bible, à portée de clic.

One Comment
  1. Quel bel outil… que je fais fonctionner normalement depuis quelques mois…
    Juste un petit regret : l’absence dans les bibles en ligne de la Chouraqui et ses options géniales !
    Continuez votre œuvre sublime !
    Cordialement
    RG

Leave a Reply

Note: XHTML is allowed. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Suivre

Recevez une notification par email à chaque nouveau post.

Rejoignez les autres abonnés :