Skip to content

Luc 6.1 : le second-premier sabbat ?

by areopage on août 2nd, 2013

On lit en Luc 6.1 (SBL GNT) :

Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν. 

à savoir :

tandis qu’il [Jésus] traversait des champs de blé, un [jour de] sabbat, ses disciples arrachaient et mangeaient les épis, en [les] frottant dans leurs mains.

En lisant ce passage dans la TOB, j’ai été surpris de rencontrer l’expression « un second sabbat du premier mois » : ???

La note de la TOB indique : Le second sabbat du premier mois de l’année juive est proche de la moisson (Lv 23.5-14). A cette date la Loi de Moïse interdit de manger le grain de la moisson nouvelle. – épis arrachés Dt 23.26.

Mais l’explication me paraît fort louche : belle occasion donc pour ouvrir Bible Parser et en savoir plus… Ce post vous suggère quelques étapes pour tirer profit des ressources de ce logiciel.

1) Consulter le texte original, dans une édition critique fiable

En ce moment je consulte volontiers le texte édité par M. W. Holmes, Greek New Testament de la Society of Biblical Literature – dit SBL GNT (car il est fiable, gratuit, et possède un petit apparat critique bien commode). Le texte est reproduit plus haut, mais ne résout pas la question : on commence à percevoir qu’il y a une variante, et que la TOB a traduit un texte différent. Le NA27 ?

2) Consulter les autres éditions du texte grec

Pour cela le module GRK de Bible Parser fait tout à fait l’affaire, puisqu’il recense 11 éditions différentes. Voici ce que l’on obtient (je supprime les sauts de ligne) :

[NA27] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν. [SBL GNT] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων, καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν. [NESTLE 1904] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων, καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν. [Alford] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ δευτεροπρώτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων, καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν. [Westcott et Hort] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν [Tischendorf] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ δευτεροπρώτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων, καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ τοὺς στάχυας καὶ ἤσθιον ψώχοντες ταῖς χερσίν. [Tregelles] ¶ Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων, καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας, ψώχοντες ταῖς χερσίν. [von Soden] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ [δευτεροπρώτῳ] διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ σπορίμων, καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν. [Scrivener] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ δευτεροπρώτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ τῶν σπορίμων. καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ τοὺς στάχυας, καὶ ἤσθιον, ψώχοντες ταῖς χερσί. [Byzantin] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ δευτεροπρώτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ τῶν σπορίμων· καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ τοὺς στάχυας, καὶ ἤσθιον, ψώχοντες ταῖς χερσίν. [R.Etienne] Ἐγένετο δὲ ἐν σαββάτῳ δευτεροπρώτῳ διαπορεύεσθαι αὐτὸν διὰ τῶν σπορίμων καὶ ἔτιλλον οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ τοὺς στάχυας καὶ ἤσθιον ψώχοντες ταῖς χερσίν

A noter que le texte du NA28 est ici identique au NA27. On voit que les éditions suivant le Texte Reçu portent un terme tout à fait intrigant : δευτεροπρώτῳ

Si vous avez activé le vocabulaire à la volée dans les préférences contextuelles (outil CTX : Préférences en bas du module PAR), vous découvrez que cela signifie « second-premier ». Ah. Hein ???

Luc 6.1 : δευτερόπρωτος

 

Je laisse aux curieux le soin de vérifier dans les Bibles d’étude ou les commentaires les suppositions faites autour de ce terme. A mon avis, ces explications (parfois laborieuses) ne sont pas nécessaires car la leçon est fautive, tout simplement.

3) Consulter les apparat critiques

Dans Bible Parser, il y a peu l’embarras du choix (SBL GNT, von Soden, Tischendorf, Willker, et un apparat complet inspiré de NA27/UBS4). Pour cela il suffit de se positionner sur le module PAR (survolez les abréviations pour découvrir leur sens).

SBL GNT – Apparat : σαββάτῳ WH Treg NIV ] + δευτεροπρώτῳ RP • διὰ WH Treg NIV ] + τῶν RP • καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας WH Treg NIV ] τοὺς στάχυας καὶ ἤσθιον RP

Cet apparat ne dit pas grand-chose, hormis que les textes de Westcott et Hort, Tregelles et NIV diffèrent du Texte Reçu (RP) sur ce mot. En fait cet apparat cite les éditions, et non les témoins manuscrits.

Willker, An Online Textual Commentary on the Greek Gospels :

TEXT : « happened [that] on a sabbath »
EVIDENCE: p4 S B L W f1 33 1241 some lat syr(p,pal) cop
TRANSLATIONS: ASV RSV NASV NIV NEB TEV
RANK: C
NOTES: « happened [that] on the second first sabbath »
EVIDENCE: A C D K X Delta Theta Pi Psi f13 28 565 700 892 1010 Byz some lat vg syr(h)
TRANSLATIONS: KJV ASVn RSVn NASVn
COMMENTS: The word translated « second first » is of unknown meaning. Perhaps it here means the second sabbath after the first, that is, the next one, if it is original. But it has been suggested that the existence of the word is due to a scribal mistake. Perhaps some scribe inserted « first » and another scribe changed it to « second » by adding it here and using the common method of deleting a word by putting dots above it. The another scribe copied both words as one, not noticing that the word « first » had been deleted. If the word is original, it is certainly easy to see why some copyists omitted it.

Plus sympathique, l’apparat de Willker (disponible in plene toujours dans le module PAR) produit toutes les informations utiles à la compréhension du problème : les variantes traduites, le degré de certitude (rank : C) et un commentaire.

σαββάτῳ] Alex: p4 ‭א B L 33 157 1241 copsa copbo(pt) WH NRtext CEI Rivtext TILC Nv NM Alex/César.: 69 Alex/Byz: 579 César.: f1 205 2542 Occ.: W itb itc itl itq itr1 Byz: 1365 l547 syrp syrpal syrh(mg) eth ?: Diatessarona Diatessaroni Diatessaronn

τοῖς σάββασι] (voir Matthieu 12:1; Marc 2:23) Alex: copbo(pt) Byz: Lect

σαββάτῳ δευτεροπρώτῳ] Alex: A Δ Ψ 1006 (1243) 1342 NRmg Rivmg Alex/Byz: C X 892 César.: (f13) 565 (1071) 1071 1424 arm César./Byz: 700 Occ.: D 1292 1505 1646 ita itaur itd itf itff2 vg Ambrose Jerome Byz: E H K Θ Π 0233 (28) 180 597 1009 1010 1079 1195 1216 1230 1242 (1253) (1344*) 1344c 1546 2148 2174 Byz syrh goth slav Caesarius-Nazianzus Chrysostom Paschal Chronicle Epiphanius Gregory-Nazianzus Isidore Theophylact ς ND Dio

σαββάτῳ δευτέρῳ] César.: geo

sabbato mane] Occ.: ite

Voir A Student’s Guide to New Testament Textual Variants

σπορίμων] Alex: WH

τῶν σπορίμων] Byz: Byz ς

καὶ ἤσθιον τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν] Alex: p4 B L 1241 WH Alex/Byz: (C*) (579) 892 César.: 2542 César./Byz: 700 Occ.: 1646 Byz: 1230 1253

τοὺς στάχυας καὶ ἤσθιον ψώχοντες ταῖς χερσίν] Alex: (‭א) A Δ Ψ 33 Alex/Byz: C X César.: f1 f13 565 Occ.: W itaur itff2 itl vg Byz: K Θ Π 28 1009 1010 1079 1195 1216 1242 1344 1365 1546 2148 2174 Byz Lect syrh goth ς

τοὺς στάχυας καὶ ἤσθιον ψώχοντες ταῖς χερσίν αὐτῶν] César.: 1071 Occ.: itb itc itr1 Ambrose

τοὺς στάχυας καὶ ψώχοντες ταῖς χερσίν ἤσθιον] César.: arm geo? Occ.: D itd ite itf Byz: (syrp) (syrpal)

τοὺς στάχυας ψώχοντες ταῖς χερσίν καὶ ἤσθιον] Alex: copsa copbo César.: geo? Occ.: ita (itq)

Encore plus sympathique, cet apparat lui aussi intégré au module PAR de Bible Parser liste les témoins manuscrits, en les classant par catégorie (mais sans explication). On s’aperçoit qu’il y a un témoin qui porte σαββάτῳ δευτέρῳ, (durant le) deuxième sabbat, sûrement par référence à Luc 4.31 (qui mentionne en fait le « premier sabbat »), une version latine disant tôt durant le sabbat (sabbato mane : témoin du Ve s.), d’autres témoins portant un plus général τοῖς σάββασι, (durant) les sabbats, et bien sûr un grand nombre de témoins portent la leçon σαββάτῳ δευτεροπρώτῳ, (durant le) second-premier sabbat, ce qui ne veut rien dire du tout !

4) Aller plus loin avec Bible Parser ?

Dans Outils Exégétiques, allez dans Commentaires et privilégiez en priorité BA, NBS, et NET puisque ces versions possèdent des notes relativement riches et claires.

Ensuite, n’oubliez pas les autres manuels : Bullinger, Meyer, Nicoll, Alford, Crambridge…

Comparez également plus d’une trentaine de versions françaises avec Bible Explorer.

N’oubliez pas les notes assez riches des éditions anciennes comme la Crampon 1894 (dans la Bibliothèque, cf. vol. VI p.221 = p.4055 du fichier regroupant les 7 volumes) ou la Fillion (depuis le module PAR, pavé du bas). A titre d’exemple, vous découvrirez que la Fillion a une longue explication pp.433-434 qui met à profit entre autres les « lumières » patristiques.

Ou encore dans Commentaires, consultez parmi bien d’autres Loisy (p.188) et surtout Lagrange (p.175) et Godet (pp.354 -357).

5) Pour aller plus loin

Une fois tout cela fait… votre opinion est peut-être faite.

Sinon, voici quelques suggestions non exhaustives : consultez les versions importantes non disponibles dans Bible Parser (ex. Pirot-Clamer avec notes), et des manuels comme ceux de Kuen (ex. Encyclopédie des difficultés bibliques – Évangiles et Actes, p.380). Vous pouvez aussi consulter un apparat critique beaucoup plus étoffé, le CNTTS – The Center for New Testament Textual Studies NT Critical Apparatus (disponible dans BibleWorks 9, Accordance et prochainement Logos) dont voici la partie qui nous intéresse pour Luc 6.1 (entre autres variantes) :

lc6_1_cntts

 

Et enfin consultez les analyses de Metzger et Comfort :

B. M. Metzger, A textual commentary on the Greek New Testament, p.116

The word δευτεροπρῶτος occurs nowhere else, and appears to be a vox nulla that arose accidentally through a transcriptional blunder. Perhaps some copyist introduced πρώτῳ as a correlative to ἐν ἑτέρῳ σαββάτῳ in ver. 6, and a second copyist, in view of 4:31, wrote δευτέρῳ, deleting πρώτῳ by using dots over the letters—which was the customary way of cancelling a word. A subsequent transcriber, not noticing the dots, mistakenly combined the two words into one, which he introduced into the text. Alternatively, as Skeat has suggested, by dittography the letters βατω were added to σαββάτῳ. A later copyist interpreted the β as δευτέρῳ and the α as πρώτῳ, and took τῳ as an indication that the adjective was to agree with σαββάτῳ.

P. Comfort, New Testament Text and Translation Commentary, p.183

lc6_1_deuteroprwtos_nttc

One Comment
  1. Pépiot permalink

    C’est tout simplement la deuxième année sabbatique après 7 septénaires simples (7x 7 = 49) pour faire un compte rond de 50 ans ou année jubilaire.

Leave a Reply

Note: XHTML is allowed. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Suivre

Recevez une notification par email à chaque nouveau post.

Rejoignez les autres abonnés :